Au revoir la patientèle

Voilà 6 mois passés dans ma campagne à faire mon stage de niveau 1 en médecine générale. Et en 6 mois, on apprend à aimer une patientèle, à apprécier et connaitre ses patients qui viennent tous les mois pour certains. Et au moment de terminer ce stage, je comprends ces médecins généralistes qui partent à la retraite et qui ne veulent pas laisser à l’abandon leurs chers patients. Bien sûr, je ne les laisse pas dans le cas présent, ils ont encore leurs médecins généralistes…pour 2-3ans.

En 6 mois, j’en ai accompagné des patients, des familles. J’ai suivi des nourrissons de quelques jours après leur naissance jusqu’à leur 6mois donc. J’ai appris à connaitre toute la fratrie se refilant les uns après les autres leurs virus. J’ai suivi des jeunes femmes au cours de leur grossesse ou dans les premiers pas de mère de famille. J’ai soigné les petits rhumes, découvert une fente palatine chez un enfant vu par un ORL et 2 pédiatres qui n’avaient rien vu, rassurer les parents inquiets sur le développement de leur enfant…

J’ai accompagné des personnes en fin de vie, en me rendant à leur domicile toutes les semaines parfois plus. Les accompagner psychologiquement, les accompagner physiquement. Plusieurs nous ont quitté, après plusieurs années d’évolution de leur maladie pour certains, quelques mois après un diagnostic pour d’autres.

C’est difficile de dire « Au revoir » à tous ces gens qui me demandent régulièrement si je vais remplacer le Docteur après.

Difficile de dire « Au revoir » à Lucienne qui vit seule dans sa maison, n’y voyant rien mais qui arrive encore à vivre sans aide humaine.

Difficile de dire « Au revoir » à Julien ce cinquantenaire ancien toxicomane qui se ballade la plupart du temps dans les rues de Petibourg, qui a toujours le mot pour rire.

Difficile de dire « Au revoir » à Jérome ce trentenaire qui est venu pour des problèmes de santé bénins, qui venait me dire quelques mots quand j’étais arrêté en voiture par les travaux effectués par ses collègues.

Je n’aurai pas à dire « Au revoir » à Lydie qui est partie trois mois après son diagnostic de cancer. Je lui avais dit qu’on l’accompagnerait : 3 mois à vivre c’est peu, 3 mois à souffrir c’est beaucoup. Sa famille a remercié mon maitre de stage, nous aurons au moins pu l’accompagner dignement.

Je n’aurai pas à dire « Au revoir » à tous ces patients qui sont venus à mes consultations puisque leur médecin était absent, mais j’espère avoir été à l’écoute et avoir pu répondre à leurs demandes.

Ce n’est qu’un Au revoir, la situation à Petibourg sera difficile et ils seront probablement PrivésDeMG dans quelques années si rien ne bouge, mais Petibourg se meurt. Pour ma part, que ce soit à Petibled ou Troupaumé je pense que dans quelques années j’apporterai ma pierre à l’édifice, et j’espère avoir la chance d’avoir une relation de confiance avec mes futurs patients. Mais pas demain, demain c’est direction les Urgences!

carter

Publicités

One response to “Au revoir la patientèle

  • Au revoir la patientèle | Jeunes M&eacut...

    […] Voilà 6 mois passés dans ma campagne à faire mon stage de niveau 1 en médecine générale. Et en 6 mois, on apprend à aimer une patientèle, à apprécier et connaitre ses patients qui viennent tous les mois pour certains. Et au moment de terminer ce stage, je comprends ces médecins généralistes qui partent à la retraite et qui ne veulent pas laisser à l’abandon leurs chers patients. Bien sûr, je ne les laisse pas dans le cas présent, ils ont encore leurs médecins généralistes…pour 2-3ans.  […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s