Folie Pradaxa

Je ne vais pas me faire des amis mais là je commence à avoir un ras le bol. blood_webQu’est-ce qui pousse les cardiologues du coin où je bosse à mettre tout le monde sous Pradaxa? Vous savez le Pradaxa ce médicament révolutionnaire qui fait partie de la belle famille des nouveaux anticoagulants! Ce médicament qui peut remplacer les anti-vitamines K (AVK comme Previscan qui est l’anticoagulant le plus utilisé en France) et ainsi éviter une prise de sang régulière ou à chaque changement de dose de manière plus fréquente.

Alors oui, les laboratoires doivent bien le vendre leur produit, ou bien acheter certains praticiens je ne sais pas, je n’ai pas eu « l’honneur » de voir cette publicité.

Sachez pourtant que contrairement aux AVK qui sont utilisés depuis des dizaines d’années, ce médicament n’a pas d’antidote. De plus, il n’y a aucun moyen de connaitre son dosage dans le sang et donc on ne peut pas évaluer si ce médicament est en surdosage, et on ne peut RIEN faire si cela arrive. Et alors me direz-vous? Alors ce médicament entraine un risque hémorragique majoré.

Donc oui, à chaque fois que je vois un patient âgé mis sous Pradaxa pour une fibrillation atriale ou dans le cadre d’un AVC, je l’arrête. Et en 6mois, j’en ai arrêté pour remettre des AVK. Vous imaginez si je prends en charge votre papi ou mamie traitée par pradaxa et qu’elle meurt d’une hémorragie cérébrale ou autre? Qui sera responsable pour vous? La dernière équipe qui la prise en charge ou le cardiologue qui a instauré ce traitement?

Bon pour aller dans mon sens, il y a la revue Prescrire qui nous rappelle que le risque hémorragique est important sans antidote actuellement ni controle de ce médicament. Le professeur d’hématologie du CHU qui nous faisait nos cours d’anticoagulation pour avoir le certificat de prescription (CSCT) tenait un discours similaire avec le manque de recul sur ces nouvelles molécules. Mes seniors en gériatrie ont la même opinion, au moins je suis couvert et quand ce n’est pas moi qui retire ce nouvel anticoagulant, c’est l’un d’eux qui le fait. Alors que vous soyez jeune ou plus âgé, posez-vous la question : « est-ce que je préfère une prise de sang régulière ou un médicament dont on ne pourra pas controler ses effets? »

Publicités

15 responses to “Folie Pradaxa

  • mounblue

    absolument d’accord avec votre point de vue, le pradaxa ne présente aucun avantage clinique par rapport aux AVK en prevention des AVC (ASMR V)!

  • Pelleter

    Je suis plus que d’accord car mon père en est décédé il y a 3mois et je souhaite monter une association des victimes de cette saloperie . Alors vous pouvez peut être m’aider .

  • houet. Chantal

    Mon mari vient de faire une hémorragie importante, il était sous Pradaxa, il a été sauvé de justesse. C’est une vraie saloperie!!!!

  • dallard

    ma mère est dcd d’une hemmorragie sur hemmorroide en 2 heures. elle était sous pradaxa depuis 1 mois. Je suis IDE dans un service d’urgence et on a rien pu faire.. et on a eu d’autres cas d’hemmorragies sous pradaxa . Nous aussi , nous voulons monter une association. Aidez nous

  • drguignol

    Merci à vous pour vos témoignages et ces histoires difficiles.

  • Dr G

    Bonsoir, un peu tardivement soit mais je me permet une réaction !
    Les accidents sous anticoagulant malheureusement existe depuis avant les NACO (pradaxa, xarelto etc..) en effet vous n’avez qu’à demander à n’importe quel réanimateur sa vision sur les AVK, le plavix et autre anti agrégeant pour voir sa réaction!
    En revanche remettons un peu les chose en place Prescrire est une revue indépendante dont je ne doute pas de la volonté d’améliorer les pratique médicale mais sur quel base scientifique est elle basée?
    Des études ont été menés si nous parlons du pradaxa il s’agit de RELY qui nous montre qu’à la dose de 110 mg les résultats sont identiques aux AVK sans sur risque hémorragique à la dose de 150mg le médicament fait mieux que les AVK pour le risque thrombo embolique avec en effet un surcroit de risque hémorragique. Il existe aussi des bonnes pratiques de ces médicaments avec une adaptation ou une contre indication selon la fonction rénale et selon le score de HAS BLED….
    Peut être finalement que il n’y a pas de tout noir ou blanc mais en effet de bonnes pratiques de prescription et un esprit critique peuvent nous aider à mieux choisir nos patients.

    • drguignol

      Merci pour ce commentaire. Je ne fais pas de Prescrire une bible vous pouvez vous rassurer. Effectivement chez certains patients ces NACO peuvent être adaptés et je n’ai pas connaissance actuellement d’antidote en cas de surdosage. J’attends donc un peu de recul sur ces médicaments a utiliser avec tact.
      Et merci pour le nom de l’étude que je ne manquerai pas de lire

  • Michel

    Bonjour,

    Quelqu’un a les coordonnées d’un collectif ou d’une association, mon père est décédé en mars 2013 à cause du Pradaxa. Merci

    • drguignol

      Devant la médiatisation portée ce jour sur les Nouveaux AntiCoagulants (NAC) comme le Pradaxa, je tiens à modérer les propos que j’ai pu tenir.
      Oui, ce médicament comporte des effets indésirables connus que sont les hémorragies, mais la plupart des études ne montrent pas plus d’évènements hémorragiques que sous AVK (voire moins).
      Toutefois, il s’agit d’un médicament « jeune » sans antidote ou dosage à ce jour (des études sont en cours) et il convient de l’utiliser dans de bonnes conditions.
      Un patient bien équilibré sous AVK ne doit pas changer pour un NAC, et ce médicament doit être utilisé chez des sujets jeunes ou dans les cas de difficulté à équilibrer l’INR (dosage des AVK) tout en tenant compte du bénifice/risque du médicament par rapport à l’absence de traitement.

  • Michel

    C’est d’autant plus criminel de mettre sur le marché ce type de médicament sans qu’il y ait un antidote…

  • Le bot marie

    En novembre 1012, le cardiologue a prescrit du pradaxa au lieur du préviiscan puis il a fait une ischémie des membres inférieurs. On l’a donc opéré des 2 jambes et il a fait une hémorragie d’une jambe qui partait du milieu du dos au genou (photos à l’appui ). Il a mis au moins trois mois à s’en remettre puisqu’il a fait ensuite un oedème de l’autre jambe. Est-ce une coïncidence avec le traitement pradaxa ? merci de me répondre si vous avez eu des cas similaires …. Cordialement marie

  • galimer

    Bonsoir , merci pour vos témoignages, je suis sous previscan ( à vie ) et malgré les contraintes de prises de sang à faire regulierement , je vais garder ce medicament qui me tient en vie depuis 1997 , de tout mon coeur !! merci !!!!

  • sanlaville

    Mon père vient de connaitre un problème avec le xarelto : hemoglobine à 6, risque sévère d’infarctus, passage aux urgences pour transfusion. le xarelto a été arrêté mais il a du mal à s’en remettre. Y a t-il une association qui regroupe les victimes de ce médicament et comment peut on se faire connaitre? je vous remercie de votre réponse.
    dominique.sanlaville@gmail.com
    0762713857

  • Engels

    Le 17 septembre 2013 mon père décédait 1mois après la prise du pradaxa 2 fois 150 mg à 76 ans.
    Mort suite à une hémorragie pulmonaire, je vous laisse deviner la suite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s