Et spiritus…

Les urgences…lantara-esprit-dieu-planant-sur-les-eaux

Ce lieu où nous sommes confrontés au meilleur et au pire. On passe de la douleur abdominale passagère à un trauma cranien, d’une laryngite à une sigmoïdite, d’une constipation à une sortie SMUR…et parmi tous les patients que nous voyons, il y a ceux qui s’impatientent, ceux qui partent avec toute leur gratitude, ceux qui nous soutiennent pour le reste de la nuit, ceux qui ont trop bu et qui vont mouvementer notre nuit.

Et puis il y a Germaine.

Il y avait certainement quelqu’un à voir qui attendait mais en passant près du box, j’ai bien compris qu’il fallait venir la voir. L’IDE (infirmière diplomée d’état) avait déjà mis l’oxygène et fait les gaz du sang. Germaine a plus de 90ans, ce n’est pas grave en soit, mais elle est très fragile. Juste en la voyant, toute pale, ne parlant pas, le regard déjà loin et la difficulté qu’elle éprouve à respirer, on sait qu’on va se pencher sur Germaine une partie de la nuit. L’auscultation confirme ce qu’on présentait déjà en l’entendant respirer. Ca crépite de partout, ça graillone, c’est un OAP (oedème aigu du poumon).

On la place dans un box seul avec un scope. La tension est difficile à prendre. On met en route le traitement en espérant la soulager un peu. La situation est sérieuse. J’ai la chance de travailler dans un service de gériatrie où mes séniors sont humains et m’ont enseigné de bonnes valeurs, de bon réflexes. J’ai donc appelé sa famille pour connaitre leur souhait, et ça tombe bien, ils ne souhaitent pas d’acharnement. De toute façon je ne me voyais pas réanimer Germaine, pour quel but de toute façon?

Après quelques heures à rester dans cet état, et avant qu’elle ne soit transférée dans un service pour être sur un vrai lit, Germaine est partie. Sans souffrance, en la soulageant du mieux possible. Sa famille est soulagée d’avoir été prévenue du pronostic et qu’elle ne souffre plus, malgré leur tristesse bien sûr. C’était là mon tout premier décès au cours d’une garde, je m’y étais préparé, je l’ai mieux vécu que le 1er dont je parle dans un autre billet. Mais pour les urgences, la vie continue et les patients continuent d’arriver.

Toutefois Germaine, je ne t’oublie pas.

Publicités

One response to “Et spiritus…

  • DrHope (@DrCHope)

    Très… « joli » si j’ose dire. Je crois que je me souviens de tous les patients que j’ai « vus » mourir… Finalement pas tant que ça, mais ils nous marquent, même si certains on ne les a croisés que peu…
    Je découvre ton blog, c’est ton 1er post que je lis… il m’en reste plein !
    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s