Les passants

Nos études sont longues, ce n’est une nouvelle pour personne. Et le sacrifice est tel que ça devient toute notre vie. On se lève médecine, on respire médecine, on bouffe médecine, on vit médecine, on se couche médecine, on rêve médecine. Si bien que le reste perd de son éclat. Heureusement, il nous arrive de prendre le temps de souffler, de mettre nos cerveaux en mode off pendant 1h ou 2, pour faire du sport ou se relaxer. Bref, faire le break pour éviter un burn out.

Seulement voilà, entre l’externat et l’internat, nous vivons une période de transition relativement longue, où nous n’avons plus de statut, plus de patient…nous n’existons plus. Nos cerveaux se ramollissent, nous avons la sensation de perdre tout l’enseignement ingurgité pendant ses 6 (ou plutôt 3) dernières années. Rassurez-vous, tout ceci reste bien présent malgré tout, pas très loin de la surface. Un brin de rappel, un léger souffle ravive les braises et le brasier refait surface!

Mais en attendant de retourner dans des services ou en garde, ce qui me fait peur je vous l’avoue (les responsabilités et ces trous de mémoire à reboucher avant le jour J, ça fout la trouille), nous n’avons rien à faire. Et c’est en déambulant dans les rues, que l’on sait que la médecine qui prenait 90% de notre temps n’a pas disparu, notre inconscient nous la rappelle. On fait attention aux petits détails, on voit des pathologies à chaque passant…un enfant qui boite nous fait penser à une entorse de la cheville, l’homme perdu à la démarche particulière avec cette odeur particulière nous rappelle un Gayet-Wernicke, cette vieille femme recourbée qui mesurait certainement une dizaine de centimètres de plus il y a quelques années nous évoque une ostéoporose

Alors oui, nous flippons avant de commencer, nous avons la mémoire qui flanche un peu. Mais grace aux passants, nous savons que tout ira bien pour nos patients. Après tout, chaque patient est un passant quelque part.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s