Pourquoi faire médecine?

Pourquoi faire médecine? La question qui revient régulièrement, et qu’on se pose tout au long du cursus. Souvent, la réponse n’est pas aussi simple à donner. Bien sûr nous avons grandi avec certaines séries télé, ‘Urgences’ faisait sensation avec un réalisme marqué. Les plus jeunes sont peut-être poussés par l’essor de séries plus récentes (‘Dr.House’ ‘Grey’s anatomy’…). Mais souvent une histoire plus personnelle est certainement à l’origine d’une telle orientation professionnelle. Pour certains, c’est une carrière familiale : les parents sont médecins, la fratrie également ; pour d’autres, c’est la maladie qui a touché un proche.

Il n’est pas rare en cours de cursus d’entendre des étudiants se poser la question de poursuivre les études ou non devant la difficulté que peut représenter l’externat. Entre le travail de larbin, de secrétariat en stage où on n’apprend pas toujours notre métier, et les cours à ingurgiter dans le but de réussir un concours injuste orientant notre carrière. Alors pourquoi continuer?

Je vais être interne en médecine générale, ce n’est pas ce que j’ai toujours voulu faire. J’ai voulu être légiste, chirurgien cardiaque, et pendant longtemps chirurgien orthopédiste. Quelles drôles d’idées me direz-vous? Certains diront même que l’orthopédie, c’est pas de la médecine, c’est de la boucherie, pas besoin de réfléchir c’est du monosynaptiqueBref, je vais faire médecine générale et ça me va! Faire toute la médecine, surement pas aussi bien dans un domaine particulier qu’un spécialiste mais tout aussi bien dans l’ensemble, à écouter mes patients et leurs problèmes. Et puis peut-être faire un peu d’urgence de temps en temps, au moins un peu de traumatologie.

Et ce sont mes deux dernières gardes aux urgences médicales qui m’ont rassuré. J’entends les généralistes crier au scandale : quoi mais la médecine générale, ça n’a rien à voir avec les urgences, nous avons un meilleur rapport médecin-malade que les urgentistes, nous on travaille sur le long terme, on connait toute la vie, leur famille. Et j’entends les urgentistes hurler : les urgences comparées à de la médecine générale? Mais nous gérons ce qu’ils ne peuvent pas gérer, on sauve des vies (parfois), on s’occupe des patients des généralistes partis en vacances…

Bref, mon avant-dernière garde n’était pas très palpitante. Une journée d’été caniculaire, avec 60% des patients que j’ai pris en charge qui venaient pour malaise. Alors certes, sur la prise en charge du malaise, ça forme mais en dehors de ça on se dit que effectivement la médecine certains jours ça peut être chiant.

La dernière garde par contre…Ca faisait un mois que j’étais en vacances, j’aurai pu me débarrasser de cette garde mais je m’étais dit que revoir des patients, réfléchir sur leurs cas, ça me ferait du bien au milieu de mes vacances. Et grand bien m’a pris. Une garde avec des patients atteints de multiples troubles. Passer du cas non grave à un cas un peu plus complexe, du trouble fonctionnel intestinal à une maladie de Crohn inaugurale, en passant par l’IMV chez une patiente bipolaire, une céphalée chez une migraineuse atteinte d’une sinusite…C’est là où la médecine et toutes ces années d’études prennent un sens. La possibilité que l’on a de voir de multiples pathologies, de les traiter. Intellectuellement et humainement, nous avons la chance de faire le plus beau métier du monde.

Publicités

One response to “Pourquoi faire médecine?

  • PIU

    Bon, je dois dire qu’en plein milieu d’une tirade de journées aux urgences, ça fait du bien de se souvenir qu’on fait un boulot cool, même si c’est dur. Merci pour ce post!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s