La force de nos patients

On parle souvent des moments tristes, des faits marquants, des choses aberrantes auxquelles nous pouvons être confrontés, mais on parle moins de ces héros que sont nos patients.

Je ne parle pas du super-héros, de ces personnes ayant un super pouvoir ou de personnes qui sauvent le monde. Non je parle du héros simple, celui qui surpasse les épreuves auxquelles il doit faire face.

Monsieur Raymond est un homme de 75ans, un gars du pays qui a toujours vécu dans la région. Il comprend sa belle-mère qui parle le patois local, mais a eu la chance d’avoir une éducation certaine. C’est un homme actif qui a toujours fait beaucoup de vélo, des compétitions. Il n’est pas très costaud certes mais on sent l’ancien athlète. Mais sa vie va changer…pour tout dire, elle a déjà changé quand il arrive dans le service.

Hospitalisé une semaine plus tôt dans le service de médecine interne d’un hôpital périphérique du CHU, il a présenté des troubles de la vision : une baisse de l’acuité visuelle conduisant à une cécité quasi totale de l’oeil gauche. Le bilan biologique montrait un syndrome inflammatoire important bien évidemment. L’ensemble du tableau clinique et biologique portait sur une maladie de Horton avec atteinte ophtalmique. Il a été pris en charge en urgence bien évidemment avec un traitement intra-veineux adapté. Malheureusement l’atteinte ophtalmique est souvent irrécupérable dans ce cas. Et malgré le traitement, l’atteinte s’est rapidement bilatéralisée rendant ce pauvre Monsieur Raymond complètement aveugle.

Il a été envoyé dans notre service de médecine interne pour un 2nd avis. Tout était déjà fait en dehors de la BAT (biopsie artère temporale). Monsieur Raymond n’avait plus de maux de tête, d’ailleurs il en avait eu très peu. Quand à sa vue, pas d’amélioration, pas de perception lumineuse, le noir total. Nous n’avons pas pu faire grand chose de plus à part quelques examens réalisés dans le cadre d’une corticothérapie au long cours.

Mais la force de Monsieur Raymond est son comportement. Toujours la tête haute. Une habileté admirable malgré son nouveau handicap, il maniait ses couverts avec une telle dextérité! Bien sûr, nous lui avons dit que les chances de récupération étaient quasi nulle, et il a su rester noble. Une tristesse présente bien évidemment, dans sa voix, quelques larmes…mais très vite sa force. Pour les gestes de la vie quotidienne, il essayait de tout faire tout seul. Il a préféré aller à la radio à pied plutôt qu’en fauteuil, bien sûr il a pris mon bras pour se déplacer dans les dédales de l’hôpital. Il vivait déjà au rez de chaussée chez lui, tout sera plus facile, et il a la chance d’être bien entouré, toute sa famille habite la région.

Je me devais de raconter cette histoire, l’histoire de cet homme qui nous a remercié de notre gentillesse et de nos bons soins alors que la personne la plus forte et la plus admirable c’est bien lui. Lui et tous les gens qui se retrouvent dans une telle situation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s