Super externe !

Il est souvent relaté les mauvaises expériences lors de l’externat avec les fonctions de secrétariat, gratte-papiers, coursier, chien…mais moins souvent de ces petits moments magiques où le petit étudiant devient un super héros !

Garde de pédiatrie secteur chirurgie. Equipe de choc ce soir là, l’interne en chirurgie est interne-cool de mon service de chirurgie pédiatrique viscérale. On était accompagné d’un FFI étranger du service qui avait repris une garde à un autre interne et voulait voir comment fonctionnaient les urgences. Et le chef de garde (qu’on a juste aperçu en début de garde) n’était autre qu’un PH (ou le chef de service ? Je sais plus) de notre service.

Bref, tout le monde était là. La nuit prévoyait d’être réjouissante de base. Bobos habituels, entorses, plaies…

Et arrive un petit bonhomme en pleurs amené par sa maman inquiète, et ne se servant pas de son bras droit. Avec l’age de l’enfant et l’histoire de la maman, on diagnostique une pronation douloureuse. Assez fréquent, bénin, prise en charge rapide.

Interne-cool m’avait déjà montré comment réduire la luxation et donc pendant qu’il parlait à la mère, je m’occupais de l’enfant encore dans les bras de sa maman. Petite manoeuvre habituelle, petit ressaut ressenti, c’est bon, je viens de sauver l’enfant.

On dit donc à Maman que c’est fini, que son enfant va bien, qu’on vient de le soigner en lui expliquant ce qu’il avait eu. Ca a été rapide, elle n’a pas trop eu le temps de comprendre, toute surprise que son enfant soit déjà guéri alors qu’elle le tenait encore dans ses bras. Et là c’est la maman qui après le départ de interne-cool s’est mise à pleurer…de joie et de soulagement, en me remerciant grandement d’avoir « sauvé mon enfant, docteur ».

Bref, pendant quelques secondes, j’ai été SUPER-EXTERNE !!! Un moment de satisfaction et de joie que l’on a rarement.

POUR LES CURIEUX :

La pronation douloureuse n’est pas vraiment dans les bouquins d’externat, pourtant il s’agit d’une pathologie traumatologique fréquente de l’enfant de 18mois à 5ans, motivant une consultation aux urgences pédiatriques.

C’est une instabilité de la tête radiale par rapport au ligament annulaire. Lors d’une traction dans l’axe du bras de l’enfant (pour le retenir lors d’une chute par exemple), il y a sub-luxation de la tête radiale. L’enfant se présente avec une impotence fonctionnelle, le membre supérieur en pronation avec mise en supination douloureuse.

Le traitement est simple : une réduction de la subluxation par traction-flexion-supination.

Publicités

One response to “Super externe !

  • docadrenaline

    Oui c’est cool la réduction des pronations douloureuses. Quand j’étais aux urgences pédiatriques j’allais les réduire en salle d’attente, quitte à les piquer à mes collègues lorsque je n’étais pas du coté traumato.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s